Quelles sont les meilleures traditions de Noël dans le monde ?

C’est la période la plus merveilleuse de l’année. Pendant quelques semaines chaque année, le monde prend un éclat magique, les gens semblent plus joyeux et même l’hiver semble plus confortable.

Que vous célébriez une fête religieuse, comme Hanoukka ou Noël, ou une occasion plus séculaire, vous avez certainement votre propre sélection de rituels ou de coutumes qui rendent la saison des fêtes si spéciale. Nos traditions de Noël préférées dans le monde entier sont bruyantes, fières et garantissent des tonnes de plaisir festif.

Festival des lanternes géantes, Philippines

Le festival des lanternes géantes (Ligligan Parul Sampernandu) se tient chaque année le samedi précédant la veille de Noël dans la ville de San Fernando – la « capitale de Noël des Philippines ». Le festival attire des spectateurs de tout le pays et du monde entier. Onze barangays (villages) participent au festival et la compétition est féroce, chacun s’efforçant de construire la lanterne la plus élaborée. À l’origine, les lanternes étaient de simples créations d’environ un demi-mètre de diamètre, fabriquées en « papel de hapon » (papier origami japonais) et éclairées à la bougie. Aujourd’hui, les lanternes sont fabriquées à partir de divers matériaux et ont atteint une taille d’environ six mètres. Elles sont éclairées par des ampoules électriques qui scintillent dans un kaléidoscope de motifs.

Chèvre de Gävle, Suède

Depuis 1966, une chèvre de Yule de 13 mètres de haut a été construite au centre de la place du château de Gävle pour l’Avent, mais cette tradition de Noël suédoise a involontairement conduit à une autre « tradition » en quelque sorte – les gens essayant de la brûler. Depuis 1966, la Chèvre a été incendiée avec succès 29 fois – la destruction la plus récente a eu lieu en 2016.

Si vous voulez voir comment la Chèvre se débrouille cette année lorsqu’elle s’élèvera le 1er décembre, vous pouvez suivre sa progression sur le site Visit Gävle grâce à un flux vidéo en direct.

Krampus, Autriche

Une créature démoniaque ressemblant à une bête qui erre dans les rues de la ville pour effrayer les enfants et punir les méchants – non, ce n’est pas Halloween, mais le complice maléfique de Saint-Nicolas, Krampus. Dans la tradition autrichienne, Saint-Nicolas récompense les gentils petits garçons et petites filles, tandis que Krampus est censé capturer les enfants les plus vilains et les emmener dans son sac. Au cours de la première semaine de décembre, des jeunes hommes se déguisent en Krampus (surtout la veille de la Saint-Nicolas) et effraient les enfants en faisant sonner chaînes et cloches.

Masque de Krampus en Autriche

Dîner de Noël au Kentucky Fried, Japon

Noël n’a jamais été une grande affaire au Japon. Hormis quelques petites traditions séculaires telles que la distribution de cadeaux et les illuminations, Noël reste largement une nouveauté dans le pays. Cependant, une nouvelle « tradition » originale a vu le jour ces dernières années : le jour de Noël, un festin de Kentucky Fried Chicken, le poulet frit du Colonel.

Le menu festif sera bientôt annoncé sur le site Web de KFC Japon et, même si vous ne comprenez pas le japonais, les images ont l’air délicieuses, allant d’un seau standard sur le thème de Noël à un festin d’oiseaux rôtis de qualité supérieure.

Les garçons de Yule, Islande

Pendant les 13 jours précédant Noël, 13 personnages rusés ressemblant à des trolls viennent jouer en Islande. Les Yule Lads (jólasveinarnir ou jólasveinar en islandais) rendent visite aux enfants du pays au cours des 13 nuits précédant Noël. Pour chaque nuit de Yuletide, les enfants placent leurs meilleures chaussures près de la fenêtre et un Yule Lad différent leur rend visite, laissant des cadeaux aux gentils garçons et filles et des pommes de terre pourries aux vilains. Vêtus du costume traditionnel islandais, ces hommes sont plutôt espiègles, et leurs noms donnent une idée du type de problèmes qu’ils aiment causer : Stekkjastaur (Mouton-Côte), Giljagaur (Gully Gawk), Stúfur (Stubby), Þvörusleikir (Lécheur de cuillères), Pottaskefill (Gratte-pots), Askasleikir (Lécheur de bols), Hurðaskellir (Claqueur de portes), Skyrgámur (glouton), Bjúgnakrækir (racleur de saucisses), Gluggagægir (lève-vitre), Gáttaþefur (renifleur de portes), Ketkrókur (crochet à viande) et Kertasníkir (piqueur de bougies). Visitez l’Islande ce Noël et attrapez-les tous !

Fête de la Saint-Nicolas, Allemagne

À ne pas confondre avec le Weihnachtsmann (Père Noël), Nikolaus voyage à dos d’âne au milieu de la nuit le 6 décembre (Nikolaus Tag) et laisse des petites friandises comme des pièces de monnaie, du chocolat, des oranges et des jouets dans les chaussures des enfants sages dans toute l’Allemagne, et en particulier dans la région bavaroise. Saint-Nicolas rend également visite aux enfants dans les écoles ou à la maison et, en échange de bonbons ou d’un petit cadeau, chaque enfant doit réciter un poème, chanter une chanson ou faire un dessin. En bref, c’est un type formidable. Mais ce n’est pas toujours une partie de plaisir. Saint Nicolas est souvent accompagné de Knecht Ruprecht (Rupert le fermier). Personnage ressemblant à un diable, habillé de vêtements sombres couverts de cloches et portant une barbe sale, Knecht Ruprecht porte un bâton ou un petit fouet à la main pour punir les enfants qui se comportent mal.

Allumage de la Ménorah nationale de Hanoukka, Washington, D.C. – États-Unis

La fête juive de Hanoukka est célébrée en grande pompe aux États-Unis, l’un des événements les plus élaborés se déroulant sur une scène nationale. Depuis 1979, une Ménorah géante de neuf mètres est dressée sur le terrain de la Maison Blanche pendant les huit jours et nuits de Hanoucca. La cérémonie à Washington, D.C., est marquée par des discours, de la musique, des activités pour les enfants et, bien sûr, l’allumage de la Menorah.

L’allumage de la première bougie à la Maison Blanche a lieu à 16 heures, qu’il pleuve ou qu’il vente, et une bougie supplémentaire est allumée chaque nuit successive. L’accès à l’événement est gratuit, mais les billets doivent être réservés à l’avance.

Cierge dans une église allumé

Venezuela

Vous aimez Noël, mais vous pensez qu’il pourrait être amélioré par un peu de roller ? Si la réponse est oui, rendez-vous à Caracas, au Venezuela, cette année. Chaque veille de Noël, les habitants de la ville se rendent à l’église au petit matin – jusque-là, tout est normal – mais, pour des raisons connues d’eux seuls, ils le font en patins à roulettes. Cette tradition unique est si populaire que les routes de la ville sont fermées aux voitures pour que les gens puissent se rendre à l’église en patins à roulettes en toute sécurité, avant de rentrer chez eux pour le dîner de Noël moins traditionnel des « tamales » (un enveloppement fait de pâte de farine de maïs et farci de viande, puis cuit à la vapeur).

Jour des petites bougies, Colombie

Le jour des petites bougies (Día de las Velitas) marque le début de la saison de Noël en Colombie. En l’honneur de la Vierge Marie et de l’Immaculée Conception, les gens placent des bougies et des lanternes en papier à leurs fenêtres, sur leur balcon et dans leur cour. La tradition des bougies a pris de l’ampleur et aujourd’hui, des villes entières du pays sont illuminées de manière très élaborée. Certaines des plus belles décorations se trouvent à Quimbaya, où les quartiers rivalisent pour créer l’arrangement le plus impressionnant.

Cavalcade of Lights, Toronto

Dans la merveilleuse ville hivernale de Toronto, la Cavalcade annuelle des lumières marque le début officiel de la saison des fêtes. La première Cavalcade a eu lieu en 1967 pour mettre en valeur le nouvel hôtel de ville de Toronto et le Nathan Phillips Square. Le Square et l’arbre de Noël sont illuminés par plus de 300 000 lumières LED à faible consommation d’énergie qui brillent du crépuscule à 23 heures jusqu’au Nouvel An. De plus, vous pourrez assister à des feux d’artifice spectaculaires et faire du patin à glace en plein air.

Feu d'artifice rouge

Norvège

L’une des traditions les moins orthodoxes du réveillon de Noël se trouve peut-être en Norvège, où les gens cachent leurs balais. Cette tradition remonte à des siècles, à l’époque où les gens croyaient que les sorcières et les mauvais esprits sortaient le soir de Noël à la recherche de balais à chevaucher. Aujourd’hui encore, de nombreuses personnes cachent leurs balais dans l’endroit le plus sûr de la maison pour éviter qu’ils ne soient volés.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s