Quelle est le pays le plus pauvre du monde ?

Les pays les plus durement touchés par la pauvreté sont souvent des pays qui sont également pris dans d’autres crises, notamment les conflits, la faim et le changement climatique. Nous examinons ici les dix pays les plus pauvres du monde sur le plan fiscal, les facteurs qui entrent en ligne de compte dans ce classement – et ceux qui n’y entrent pas.

Sans surprise, les pays figurant sur notre liste sont aussi des pays durement touchés par d’autres facteurs, notamment les maladies, les guerres et les conflits, le changement climatique et les phénomènes météorologiques extrêmes comme la sécheresse. Ce sont souvent des facteurs aggravants qui maintiennent les communautés piégées dans des cycles de pauvreté.

Ce qui détermine les pays les plus pauvres du monde n’est pas aussi clair que des dollars et des cents. Avant d’entrer dans le détail du classement, voyons comment celui-ci est établi…

Mais d’abord, un avertissement

Le mot « pauvre » est un mot délicat. Si l’on peut classer les pays en fonction d’un certain nombre de facteurs économiques et de développement, de la même manière que l’on peut classer les pays les plus affamés du monde, ce n’est qu’une façon de considérer la richesse de ces nations. Pour un article comme celui-ci, il s’agit d’une sorte de raccourci rapidement compréhensible. Et, comme pour la plupart des raccourcis, il n’est pas entièrement descriptif.

Notre vision est celle d’un monde libéré de la pauvreté, de la peur et de l’oppression – un monde où chacun est traité avec dignité et respect. Si la pauvreté est un fait mesurable de la vie, elle ne définit pas en définitive une personne, une famille ou une communauté. La dignité humaine est inhérente à chacun d’entre nous et doit être valorisée.

La lutte contre la pauvreté – si elle doit être gagnée – est entre les mains des personnes avec lesquelles nous travaillons. Notre travail consiste à contribuer à leur donner les outils et les ressources dont ils ont besoin. Ils ont notre respect infini, et c’est pourquoi tout notre travail commence par l’écoute des communautés.

Petit garçon africains qui marchent de dos avec des habits déchirés

Définir les pays les plus pauvres du monde

L’aspect humain de la pauvreté mis à part, classer les pays les plus pauvres du monde n’est pas aussi simple que de classer la richesse totale. Les données sont souvent difficiles à obtenir dans certains des pays les plus vulnérables. De plus, le fait de se baser sur le produit intérieur brut (PIB) comme facteur de classement ne rend pas compte de toute la richesse d’un pays. Même si nous trouvons une métrique unificatrice, comment tenir compte des taux de change ?

Le Fonds monétaire international, la Banque mondiale et la Central Intelligence Agency classent tous les pays en fonction de leur PIB (produit intérieur brut) par habitant. Toutefois, compte tenu des variables en jeu, ces listes sont toutes légèrement différentes les unes des autres. Le classement par PIB signifie également que nous ne faisons que classer la production d’un pays par rapport à son revenu.

Pour les besoins de ce classement, nous allons nous concentrer sur le revenu national brut (RNB). Nous allons également aller plus loin en nous référant aux rapports sur le développement humain du Programme des Nations unies pour le développement. Ces rapports classent les pays non seulement en fonction de leur RNB, mais aussi en fonction de l’espérance de vie à la naissance, du nombre d’années de scolarité prévues, du nombre moyen d’années de scolarité et de leur propre indice de développement humain (IDH).

En gardant tout cela à l’esprit, voici les 10 pays les plus pauvres du monde, par ordre décroissant :

Mozambique

Le Mozambique est un pays riche en ressources naturelles qui a fait de grands progrès pour devenir l’une des économies les plus dynamiques d’Afrique. Cependant, le pays se remet encore d’une guerre civile de 16 ans qui a commencé lorsqu’il a obtenu son indépendance du Portugal en 1975 et s’est terminée en 1992. Le Rapport sur le développement humain 2018 de l’ONU estime le revenu national brut (RNB) par habitant à 1005 euro et l’espérance de vie à 58,9 ans. Selon l’estimation la plus récente de la Banque mondiale en 2014, plus de 46 % des Mozambicains vivent sous le seuil de pauvreté. Alors qu’il est prévu que les citoyens accomplissent 9,7 années de scolarité, le nombre moyen d’années de scolarité accomplies n’est que de 3,5.

Liberia

La plus ancienne république d’Afrique, le Liberia a souffert d’une série de guerres civiles entre 1989 et 2003. Si la paix a désormais dépassé la guerre, le RNB par habitant n’est que de 613 euro, avec une espérance de vie de 63 ans. Le Liberia a également été durement touché par l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest de 2014-16, qui a infecté 10 675 Libériens et tué 4 809 personnes. L’épidémie a eu un impact durable sur les moyens de subsistance des survivants ; la dernière enquête de la Banque mondiale sur le pays en 2016 a estimé que près de 51% de la population vivait sous le seuil de pauvreté. Alors que l’éducation est censée durer 10 ans, la plupart des Libériens ne terminent que 4,7 années de scolarité.

Un homme et deux enfants noirs assis avec des assiettes de cacahouètes

Mali

Quatrième plus grand pays du continent africain, la capitale du Mali, Bamako, a autrefois prospéré en tant que comptoir commercial. Aujourd’hui, cependant, le pays (qui a obtenu son indépendance de la France en 1960) a un RNB par habitant de 1797 euro et une espérance de vie de 58,5 ans. En raison des guerres et des conflits en cours, le nombre moyen d’années de scolarité dans le pays n’est que de 2,3 (contre 7,7 années de scolarité attendues). Les données les plus récentes de la Banque mondiale, datant de 2009, révèlent que plus de 41 % de la population vit sous le seuil de pauvreté.

Burkina Faso

Bordé par le Mali (n° 8) et le Niger (n° 1), le Burkina Faso est une autre ancienne colonie française qui a connu des conflits et des coups d’État après son indépendance en 1960. Le pays a également souffert de la sécheresse, ce qui s’est traduit par une durée moyenne de scolarisation de 1,5 an, contre 8,5 ans attendus. Le RNB par habitant du Burkina Faso est de 1518 euro, et l’espérance de vie est de 60,8 ans. Les données 2014 de la Banque mondiale indiquent qu’un peu plus de 40% de la population vit dans la pauvreté.

Sierra Leone

Une mission de maintien de la paix de l’ONU a contribué à mettre fin à la guerre civile de 11 ans en Sierra Leone en 2002. Si l’économie du pays a connu une croissance en temps de paix, elle a été l’un des deux pays les plus durement touchés par l’épidémie d’Ebola de 2014-2016 aux côtés du Liberia (#9). Les données les plus récentes de la Banque mondiale sont antérieures à cette épidémie, les estimations de 2011 indiquant que près de 53 % des Sierra-Léonais vivent sous le seuil de pauvreté. Le pays a une espérance de vie de 52,2 ans, avec un RNB par habitant de 1141 euros et un nombre moyen d’années de scolarité de 3,5 (contre 9,8 ans attendus).

Femme africaine avec des habits de toutes les couleurs

Burundi

La République du Burundi a toujours été en conflit depuis qu’elle a obtenu son indépendance de la Belgique en 1962. Culminant dans la guerre civile en 1994, le conflit a laissé près de 65% de la population dans une situation d’extrême pauvreté (selon les données 2014 de la Banque mondiale). Son RNB par habitant est d’à peine 645 euros, avec une espérance de vie de 57,9 ans. La plupart des enfants ne terminent que 3 ans de scolarité, contre une espérance de scolarité de 11,7 ans.

Tchad

Malgré un oléoduc de 4 milliards de dollars qui relie les champs pétrolifères du pays aux terminaux côtiers, le Tchad est l’un des pays les plus pauvres du monde en raison de la médiocrité des infrastructures et des conflits (notamment ceux du groupe militant Boko Haram). Les conflits en cours et les effets du changement climatique font que près de 48 % des Tchadiens vivent dans un état de vulnérabilité économique (selon les données de la Banque mondiale de 2011). Le RNC par habitant du pays est de 1610 euros et son espérance de vie moyenne est de 53,2 ans. La plupart des enfants reçoivent en moyenne 2,3 années de scolarité (contre les 8 années attendues).

Soudan du Sud

La République du Soudan du Sud a obtenu son indépendance en juillet 2011, mais a connu une longue histoire de conflits, de déplacements et d’approfondissement des besoins humanitaires. En 2016, la Banque mondiale estime que plus de 82 % de la population sud-soudanaise vit dans une extrême pauvreté. Si les années moyennes de scolarisation sont comparables aux années prévues (4,8 et 4,9 ans, respectivement), l’espérance de vie n’est que de 57,3 ans et le RNB par habitant est de 886 euros. Les déplacements généralisés exercent une pression incommensurable sur la capacité de la population à faire face à la situation, avec plus de 2 millions de réfugiés sud-soudanais vivant à l’étranger et 1,74 million de personnes déplacées à l’intérieur du pays.

Homme africain qui porte de la ferraille sur la tête

République centrafricaine

Sans surprise, le pays le plus affamé du monde est aussi l’un des plus pauvres. Dans l’indice de la faim dans le monde (GHI) de 2018, la République centrafricaine était le seul pays dont les niveaux de faim étaient classés comme « extrêmement alarmants. » Le lien entre la faim et la pauvreté est ici évident : Les estimations de 2008 de la Banque mondiale suggèrent que 62 % des Centrafricains vivent au niveau ou en dessous du seuil de pauvreté, l’ONU indiquant une espérance de vie de seulement 52,9 ans. Le RNB par habitant du pays est de 610 euros, avec une moyenne de 4,3 années de scolarité accomplies contre les 7,2 années attendues.

Depuis début 2013, les combats ethniques et sectaires en RCA sont passés d’une urgence silencieuse à une crise humanitaire complexe. Le conflit a gravement affecté les moyens de subsistance et les conditions de vie de plus de la moitié des 4,6 millions d’habitants. Il a également forcé plus d’un demi-million de citoyens à fuir vers les pays voisins, et a augmenté de 13% le nombre de Centrafricains dans le besoin depuis mars 2018. Le pays affiche également l’un des taux de mortalité infantile les plus élevés au monde.

Niger

La combinaison d’un RNB par habitant de 833 euros, d’une espérance de vie de 60,4 ans et d’une moyenne de 2 années de scolarité (contre 5,4 attendues) a conduit le Niger à figurer en tête du rapport des Nations unies sur le développement humain en tant que pays le plus pauvre du monde. Les données de la Banque mondiale de 2014 estiment que 44,5 % de la population du pays, soit 21,5 millions de personnes, vivent dans l’extrême pauvreté.

1 Comment

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s